Achetez la Nintendo Switch la moins chère !

Quelle est la différence entre une PlayStation 4 et Xbox One ? L’une permet de jouer à Uncharted, l’autre Halo. L’une appartient à tes potes, l’autre non. L’une est une grande boîte noire qui se trouve sous votre téléviseur, l’autre est également disponible en blanc.

La Nintendo Switch n’est pas comme ces consoles et c’est ce qui la rend si spéciale.

Où acheter la Nintendo Switch au prix le plus bas ?

Après avoir recherché les bons plans, les offres promotionnelles et les éventuelles réductions pour la console, la meilleure promo pour la Console Nintendo Switch avec paire de Joy-Con gris est sur Amazon avec un tarif de 304€. Cliquez ici pour en profiter >

 

nintendo switch

L’idée derrière la Switch est simple : une machine de jeu vidéo avec laquelle on peut s’éclater aussi bien à la maison que sur la route. Une console pour les gouverner tous (les gamers), si vous voulez. C’est ce que la Wii U visait et a été si spectaculairement à la traîne. Cette fois, Nintendo l’a bien compris. Le matériel est extrêmement amusant à manipuler et les jeux jusqu’à présent sont stellaires.

Cette machine est une console Nintendo. Après avoir apporté une gamme incroyable de titres vidéoludiques, la console portable de Nintendo est devenu une référence absolue et se paye même le luxe d’être toujours l’une des meilleures ventes de vos boutiques en ligne préférées dans la catégorie jeu video.

 

La petite merveille de Nintendo

De retour au lancement, j’avais quelques inquiétudes que la Switch ne pouvait pas attirer le soutien des éditeurs tiers comme pour la PlayStation 4 et Xbox One pourrait. Bien sûr, la Switch a eu de grands succès avec Super Mario Odyssey et The Legend of Zelda : Breath of the Wild dans son année de lancement, mais comme l’a montré la Wii U, une console ne peut pas compter uniquement sur des exclusivités ces jours-ci.

16 mois plus tard, mes inquiétudes se sont évanouies. Plusieurs jeux vidéo populaires sont maintenant (ou seront bientôt) disponibles pour jouer sur la console hybride du fabricant japonais, avec certains des meilleurs titres comme Dark Souls : Remasterisé, Wolfenstein II et le gigantesque jeu multijoueur Fortnite.

Mais là où la Switch a connu un succès énorme, et agréablement surprenant, c’est avec son soutien aux jeux indépendants. Les favoris cultes tels que Stardew Valley, Shovel Knight, Dead Cells et Celeste ont vu des chiffres de vente encore plus sains sur la Switch que sur les consoles concurrentes, ce qui a conduit les développeurs indépendants à se rassembler pour une part du gâteau fait avec amour par Nintendo.

Récemment, la Switch a vu sortir le Hollow Knight creux porté, tandis qu’une tonne de titres indés plus prometteurs devraient arriver, comme Overcooked 2, Super Meat Boy Forever et Undertale.

Mais bien que le soutien de tierces parties ait été incroyablement encourageant au cours de la dernière année, c’est bien sûr la gamme d’exclusivités Nintendo qui a aidé la Switch à devenir l’une des meilleures consoles de jeu à acheter en ce moment.

Super Mario Odyssey et Zelda Breath Of The Wilds sont deux des plus grands jeux de la dernière décennie, tandis que d’autres joyaux tels que Mario + Rabbids Kingdom Battle, Donkey Kong Country : Tropical Freeze et Mario Kart 8 Deluxe ajoutent des arguments convaincant à la console.

Nintendo n’a pas non plus utilisé toutes ses cartes. Super Smash Bros. Ultime, Pokémon : Let’s Go et Super Mario Party devraient tous sortir plus tard cette année, tandis que Bayonetta 3, Metroid Prime 4 et une aventure Pokemon en ligne principale suivront en 2019. Même les joueurs les plus dévoués ne manqueront pas de jeux à jouer de sitôt.

 

Design de la Switch : une portabilité parfaite

La Dreamcast de Sega a prouvé que la fabrication d’une excellente console ne garantit pas que les développeurs feront beaucoup de jeux de qualité pour elle. Mais le fait demeure que le matériel et la conception de la Switch est vraiment brillant. Plus qu’une machine qui s’inspire du concept de Nintendo « jouer n’importe où », c’est une console d’une qualité de fabrication exceptionnelle et le genre de machine avec laquelle vous voulez passer du temps.

Je ne peux pas voir ce truc prendre la poussière sous ma télé. Pas quand je peux gagner un nouveau trophée dans Mario Kart 8 Deluxe dans le train vers le travail, ou faire quelques pas de plus pour tuer Ganon dans Breath of the Wild.

Une grande partie de cet attrait de la portabilité est due à la construction élégante de la Switch. Plutôt que de s’en tenir au plastique bon marché et brillant que Nintendo a utilisé pour la Wii et la Wii U, cette console est faite de verre, de métal et de plastique mat. C’est une machine haut de gamme, ce qui est tout aussi bien étant donné qu’elle est plus chère à l’achat que n’importe quelle autre console portable et la plupart des consoles de salon.

Du point de vue du design, le Switch est disposé de la même manière qu’une PlayStation Vita ou une GameBoy Advance, avec ses contrôleurs Joy-Con placés de chaque côté d’un écran tactile de 6,2 pouces. Bien qu’il ne soit pas capable d’offrir des résolutions Full HD, cet écran 720p est un régal absolu. Grand, lumineux et capable d’un contraste et de couleurs étonnants, il donne à Breath of the Wild un aspect aussi beau dans la paume de vos mains que branché en HDMI sur une télé. Le texte peut parfois apparaître un peu sur le petit côté mais je ne peux pas blâmer la chose.

Alors qu’en jouant à un jeu avec la manette de la Wii U, vous aviez envie de retourner à votre téléviseur, c’est confortable à utiliser lorsque vous voyagez ou lorsque votre meilleure moitié jouit d’un écran plus grand. Avec ses 295 grammes, la Switch n’alourdit pas vos mains et sa durée de vie de trois à six heures, selon le jeu auquel vous jouez, peut supporter un long voyage sans se décharger.

Vous n’avez pas besoin de tenir la Switch enfoncé pour l’écouter loin du téléviseur. Il suffit d’extraire la béquille à l’arrière et de brancher l’une des manettes de la console, parmi lesquelles vous avez le choix.

Oh, et j’ai failli oublier : les cartouches sont de retour. Pourquoi ? Ce facteur de portabilité. Ils ont à peu près la taille d’une carte SD et s’insèrent directement dans le haut de la console sous un rabat. Ne soufflez pas sur eux s’ils ont du mal à se charger. Ça ne réglera toujours rien.

 

Les Joy-Con : la nouvelle Wiimote de Nintendo

De la Wiimote au Rumble Pack de la N64, Nintendo adore créer des manettes bizarres et des add-ons inventifs pour ces dernières. La Switch ne fait absolument rien pour contrer cette tendance, mais surtout les Joy-Cons, leurs nombreuses poignées et le contrôleur Switch Pro sont tous à la hauteur.

Les Joy-Cons sont les deux contrôleurs que vous obtenez dans la boîte avec votre Switch et, comme je l’ai déjà dit, ils sont disposés de chaque côté de l’écran de la Switch. Si vous jouez sur la console en mode portable, c’est là qu’ils resteront aussi. Bien que vous jouiez à la plupart des jeux en utilisant les deux Joy-Cons en tandem, ils partagent la même gamme généreuse d’entrées : une manette de commande et six boutons se trouvent sur le dessus de chaque pad, tandis que deux boutons de déclenchement se trouvent sur le dessus. Si vous les détachez de l’interrupteur principal, il y a aussi deux autres boutons placés sur le côté.

Alors oui, ça fait beaucoup de boutons. En pratique, c’est presque le même nombre que celui que vous obtenez d’une manette PS4 ou Xbox.

En raison de la nature portable de la Switch, ses boutons sont plus petits que ce que vous obtenez d’une manette de console de salon standard et ils ont également moins de déplacement. Ils sont à égalité avec ce que vous obtenez d’une 3DS, donc les utiliser tous en tandem est toujours naturel. Même quand vous devez voir une horde de Bokoblins assoiffés de sang dans Breath of the Wild.

En plus d’être emballé dans les chevrons avec les entrées, chaque Joy-Con intrègre plusieurs capteurs de mouvement intégrés. Glissez-les hors de la console et ils fonctionnent comme une Wiimote remaniée qui est super-légère et se glisse directement dans la paume de vos mains. On les ressent à peine quand vous jouez au mini-jeu 1-2 Switch ou le titre de jeu de baston cartoon Arms. C’est une très bonne chose si vous aimez voir vos potes essayer de faire des mouvements de danse ridicules ou prétendre être un gorille. Les photos sont un peu plus accablantes sur Facebook.

Le seul moment où vous remarquerez que vous tenez un Joy-Con, c’est lorsque leur HD Rumble fait effet. En réalité, cette fonction aurait pu facilement être qualifiée de « grondement légèrement meilleur que la normale » car elle vous permet de différencier les vibrations subtiles. Je doute que l’un d’entre eux aurait pu dépasser le département marketing de Nintendo. Quoi qu’il en soit, l’important est que le HD Rumble fonctionne et vous pouvez casser un coffre-fort dans 1-2 Switch en disant la différence entre les deux. Jusqu’à présent, c’est le seul jeu de la Switch à utiliser cette fonctionnalité.

Ce qu’il y a de si génial avec les Joy-Cons, c’est qu’ils s’assurent que la Switch est prête à 100% pour le multijoueur dès que vous la déballez. Puisque chacun d’eux peut être utilisé comme un contrôleur de base, vous n’avez pas besoin d’acheter un second set pour inviter un ami pour un spot de Mario Kart 8 Deluxe, 1-2 Switch ou Super Bomberman R.

Enfin, un petit mot sur les problèmes de synchronisation sans fil que certaines critiques ont rencontrés avec leur Joy-Con gauche. Ce problème n’est pas apparu. S’il semble être répandu dans le matériel de lancement après le patch Day One de la console, alors je modifierais ce test en conséquence.

 

La manette Pro : un upgrade nécessaire

Bien que la portabilité de la Switch soit son atout majeur, ce qui le rend totalement différent d’une PS4 ou d’une Xbox One S, vous l’utiliserez probablement plus lorsqu’elle est installé devant votre téléviseur. C’est pourquoi Nintendo a également regroupé un autre périphérique avec la Switch : le support grip pour Joy-Con.

L’idée derrière est à l’épreuve des idiots : vous insérez vos deux Joy-Cons hors des côtés du Switch et vous les cliquez tous les deux dans le Grip pour une configuration de manette plus traditionnelle. Facile.

Comme le support pour Joy-Con est un produit de compromis portable, ses boutons sont écrasés ensemble et ses poignées en plastique sont relativement peu profondes. Pas au point de finir par appuyer sur le mauvais bouton à un moment crucial ou de trouver le Grip qui vous glisse des doigts. Mais si vous avez le choix, je préfère de loin jouer à la maison avec la manette Pro disponible aux alentours des 60€.

Essentiellement le pad de la Xbox One S refait pour Switch, jusqu’à ces poignées de préhension supplémentaires, il vous donne de plus gros boutons avec de plus grands déplacements. Il est également rechargeable, avec une autonomie de 40 heures, ce qui n’est pas le cas avec le Joy-Con Grip. Du moins, pas celle qui est fournie avec la Switch.

Dans l’une des prises d’argent les plus flagrantes que j’ai vues depuis des lustres, Nintendo vend également un chargeur pour support Joy-Con vendu pour 30€, ce qui n’est pas différent du Joy-Con Grip standard. Attendez-vous à ce qu’il recharge leur batterie à la durée standard de 20 heures par USB-C.

Ainsi, grâce à une combinaison d’ergonomie et de profit, le support pour Joy-Con que vous obtenez avec la Switch est en fait la troisième meilleure façon de jouer la console à la maison.

 

Batterie et stockage : l’une est correcte, l’autre moins

Comme je l’ai mentionné plus tôt, Nintendo affirme que la Switch possède une autonomie pouvant atteindre six heures. Cependant, ce n’est que lorsqu’il s’agit de jouer à un jeu totalement incontestable sur les réglages de faible luminosité. Pour le titre Breath of the Wild, ma console a réalisé une performance moins impressionnante mais tout aussi respectable d’un peu plus de trois heures.

C’est encore assez d’endurance pour durer sur presque n’importe quel trajet quotidien et une performance très similaire à celle que vous obtenez de la Nintendo 3DS XL et de la PlayStation Vita de Sony. En d’autres termes, ce serait grossier de trop se plaindre. D’autant plus que vous pouvez garder la chose chargée sur une longue distance à l’aide d’une batterie portable : il suffit de brancher la console sur son port USB-C et elle se mettra à recharger en douceur. Sinon, vous rechargez la Switch à l’aide de sa station d’accueil ou d’un adaptateur secteur USB-C.

La même positivité ne peut s’appliquer à l’approche de Nintendo en matière de stockage interne. Dès sa sortie de l’emballage, vous ne pourrez utiliser que 25,9 Go de sa mémoire affichée de 32 Go. Choisissez de télécharger Breath of the Wild au lieu d’acheter une édition en boîte et il vous faudra 13,4 Go supplémentaires. En gros, vous allez devoir acheter une carte microSD pour la Switch si vous voulez utiliser l’eShop de Nintendo et c’est franchement ridicule.

Au moins, les modèles de cartes SD pour du stockage supplémentaire ne sont pas trop chères. Vous pouvez actuellement acheter une carte microSD SanDisk de 128 Go pour moins de 40€, et cela devrait suffire à vous guider tout au long de la durée de vie de la console. Pour ce qui ressemble à une console haut de gamme, c’est dommage que Nintendo ait dû faire des économies de cette façon.

 

Le dock : le matériel magique

Si vous avez senti votre doigt flotter au-dessus d’un bouton de pré-commande lorsque la Switch a été dévoilé correctement en janvier dernier, alors il n’est pas difficile de deviner pourquoi. Une console qui fonctionne aussi bien à la maison qu’en portable ? C’est une idée de génie. Mieux encore, Nintendo a tenu ses promesses.

Même si le Dock est la partie la moins sexy de la Switch, c’est de là que vient la plus grande partie de sa magie. Insérez la tablette Switch tout en l’allumant et l’écran de votre téléviseur s’animera en quelques secondes. C’est la même chose lorsque vous essayez de faire les choses dans l’autre sens. L’ensemble du processus ne pourrait pas être plus facile ou plus facile, et vous finirez probablement par l’essayer plusieurs fois de suite pour le plaisir lorsque vous mettrez la main sur la console pour la première fois. C’est juste une charmante pièce de haute technologique.

À part changer la façon dont les titres sont rendus de 720p en mode portable pour du Full HD lorsqu’ils sont connectés à votre téléviseur, il n’y a pas grand-chose d’autre à attendre du dock de la Switch. Insérez la console dedans et elle occupe une quantité étonnamment petite d’espace à seulement 23,9 cm de largeur et 12,4 cm de hauteur. Comparé à la PS4 Pro gargantuesque, qui est si grande qu’elle se trouve sur le sol à côté de ma télé, vous n’aurez aucun problème à trouver de la place pour le Switch et son Dock.

Quant aux ports et connectiques ? La Switch est équipée d’une alimentation HDMI, d’une alimentation USB-C et de trois ports de connexion USB. Puisque la console ne supporte pas le stockage USB au lancement (vous êtes censé utiliser une carte microSD à la place, souvenez-vous) ces derniers ports sont exclusivement destinés à recharger votre Manette Pro Controller ou votre support Joy-Con.

En fin de compte, le Dock est un kit très simple et c’est sa plus grande force. L’insertion de la machine et la lecture immédiate de votre téléviseur sont totalement exemptes de fusibles. Tout aussi bien : vous allez le faire beaucoup avec cette console croyez-moi.

 

Interface : très simple à utiliser mais pas de Netflix

Si vous doutiez que la Switch est une seulement une machine de jeux, alors cette illusion ne durera pas longtemps une fois que vous l’aurez allumé. S’inspirant du logiciel système de Sony pour PlayStation 4, le système d’exploitation du commutateur vous offre une série de grandes tuiles pour choisir un jeu, tandis que des points plus petits sont placés en dessous pour que vous puissiez accéder à des choses comme l’eShop de Nintendo et les paramètres de la console.

Il s’agit d’une configuration épurée et rapide à mettre en place. En d’autres termes, c’est l’image miroir complète de ce que les utilisateurs de Wii U ont dû supporter. Si le prix de ce changement n’est pas d’avoir un troupeau de Mii errant autour de mon écran de télévision et disant des superlatifs absurdes sur le dernier jeu Mario, alors je suis très bien avec cela. La Switch vous permet de jouer facilement aux jeux que vous possédez.

Le travail est fait ? Je dirais que oui, même si vous ne pouvez pas utiliser le Switch pour diffuser Netflix ou Amazon Prime Video comme vous le pouviez sur son prédécesseur. Bien qu’il était important d’avoir ce genre d’applications sur une console il y a cinq ans, tous les téléviseurs intelligents ou 4K récents sont fournis avec ces applications. Et si vous avez encore du mal à les trouver ? Alors un nouveau Chromecast ne vous coûtera que 30€. Nintendo a également déclaré qu’elle évaluera cette situation au fur et à mesure que la console prendra les utilisateurs.

 

Multijoueur online : la grande attente de la Switch

Le multijoueur en ligne (sur Mario Kart 8 Deluxe, Splatoon 2 et tout le reste avec un composant en ligne) sera gratuit jusqu’en septembre 2018. Quand cela se produira, vous aurez à débusquer ce qui est estimé à environ 20€ par an selon Nintendo et vous aurez accès à un titre rétro des anciennes consoles Nintendo chaque mois dans le cadre de l’accord. En outre, une application est destinée à prendre en charge une grande partie de la fonctionnalité en ligne de la console, comme le chat vocal. C’est un peu le bordel en ce moment, en toute honnêteté.

Quelle que soit la façon dont cette situation se résout, Nintendo s’est déjà débattue en ligne dans le passé et, avec des titres tels que Mario Kart 8 Deluxe et Splatoon 2 exigeant un multijoueur décent, elle ne dispose plus du même luxe. Personnellement, je préfère prendre le temps de bien faire les choses avec le multijoueur et sa Console Virtuelle plutôt que de risquer d’autres bêtises mal pensées. Pourquoi l’année d’avant n’a pas été assez longue pour trier tout ça.

 

Les consoles concurrentes : la PS4 et Xbox One S

Comme il s’agit d’une console 2 en 1, il est difficile de comparer la Switch à ses concurrentes. En tant que machine à domicile, elle se mesurera à la PlayStation 4 Slim et à la Xbox One S. En tant que portable, elle est comparable à la Nintendo 3DS et à l’iPad.

Bien qu’il n’y ait aucun doute que la Switch possède beaucoup moins de puissance graphiques que votre PlayStation 4 Slim de base et une autonomie de batterie plus courte qu’un iPad, le fait est qu’elle est assez bonne sur ces deux fronts. Les jeux vidéo sont toujours aussi fabuleux sur cette console et elle possède l’endurance nécessaire pour voir presque tout le monde à travers leurs trajets quotidiens.

Zelda Breath of the Wild, en particulier, est l’un des jeux les plus magnifiques auxquels j’ai jamais joué et il est tout aussi époustouflant que Uncharted 4 et Forza Horizon 3. Placez le prochain FIFA pour la Switch côte à côte avec son incarnation PS4 Pro et c’est là que le déclassement s’affichera. Les titres tiers n’auront pas tout à fait le même effet que sur les autres consoles et il y en aura sans doute plus à jouer ailleurs.

Vous voulez être sûr de pouvoir mettre la main sur Red Dead Redemption 2, Prey and Mass Effect : Androméda ? Alors ne prenez pas la Switch comme seule console.

Comme toujours, l’avantage de posséder une console Nintendo est que vous obtenez les meilleurs titres exclusifs qui soient. De Ocarina of Time à Super Mario Galaxy 2 et Super Metroid, Nintendo a un pedigree de game making qu’aucun autre développeur ne peut égaler. La Switch offrira des titres plus impressionnants dans cette lignée, et si j’avais le choix, je les jouerais contre Bloodborne, Sea of Thieves et même The Last of Us Part II.

Les exclusivités PS4 de Sony ont été excellentes jusqu’à présent avec des années-lumière d’avance sur leurs homologues Xbox One. Mais je ne pense toujours pas qu’elles soient à la hauteur des standards Nintendo. C’est cet héritage et la capacité unique d’être joué partout où l’on mise sur la Switch pour réussir. Surtout si l’on considère que la console est environ 50€ plus cher qu’une PS4 Slim ou une Xbox One S de base.

 

Ma conclusion sur la Nintendo Switch

Cette nouvelle console de Nintendo était un pari monumental. Surtout après le désastre de la Wii U.

Mais après avoir répondu aux préoccupations concernant l’assistance de développeurs tiers et offert une gamme exceptionnelle d’exclusivités, la Switch se classe désormais avec confiance parmi les meilleures consoles de Nintendo.

Son concept « jouez où vous voulez » est inventif d’une manière que vous apprécierez. Le titre Zelda : Breath of the Wild est absolument essentiel et le plus important, c’est que presque tous ceux à qui je l’ai conseillé se sont bien amusés avec cette aventure.

En optant pour un appareil 2-en-1, Nintendo a su capter l’imagination des gens d’une manière qu’elle n’a pas connue depuis la Wii.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *